"Le Rappel" des Cent Une, oeuvre bibliophile de Vian illustrée par Loustal

A l'occasion du cinquantenaire de la mort de Boris Vian, l'association bibliophilique féminine des Cent Une édite « Le Rappel ». Le texte est illustré de sérigraphies de Loustal, l'artiste et dessinateur de bande dessinée, auteur de succès de librairie.

 

 

Loustal illustre Boris Vian

Les Cent Une célèbrent à leur manière le cinquantième anniversaire de la disparition de l'écrivain français Boris Vian (1920-1959). Pour leur publication biennale, elles ont choisi de rééditer la nouvelle «Le Rappel », dont l'édition originale remonte à 1950 dans le recueil « L'herbe rouge ». Le dessinateur Jacques de Loustal a apporté son concours à cet ouvrage en réalisant les 10 sérigraphies qui accompagnent cette édition sur velin de Rives.

 

 

Le rappel, sérigraphie originale de Jacques de LOUSTAL

 

« Le Rappel », représentatif de la poésie surréaliste de Vian

« Le Rappel » raconte l'histoire de la chute d'un homme depuis le sommet d'un gratte-ciel. Le héros commente tous les dix étages ce qu'il aperçoit par les fenêtres. Après un arrêt à un étage, une remontée, le personnage reprend sa chute et finit par s'écraser.

Ce texte « Le Rappel » est représentatif de la poésie surréaliste dont sont empreintes les œuvres de Boris Vian, l'écrivain-saxophoniste, équarisseur de première classe du collège de pataphysique, mort à 39 ans d'une crise cardiaque. Cette édition à tirage limité et numéroté est un hommage à l'auteur de « L'écume des jours », de « J'irai cracher sur vos tombes », et d'autres ouvrages (« Elles se rendent pas compte », « Les fourmis ») parus sous le pseudonyme de plume de Vernon Sullivan.

 

 

 

Le Rappel, sérigraphie originale de Jacques de LOUSTAL

 

"Les couleurs vives de Loustal pour illustrer la poésie de Boris Vian"

« Les couleurs vives de Loustal, son trait efficace et épuré nous ont paru servir à merveille la poésie décalée de Boris Vian. » déclare Catherine de Vasselot, Présidente des Cent Une. « Loustal décrit avec un humour distant et pudique les 10 étapes de la chute du personnage du « Rappel ». Il dépeint dans son style minutieux, figuratif, stylisé mais profondément vivant la chute sans résistance d'un personnage insensible à son propre drame. Ses illustrations s'inscrivent à merveille dans ce livre à la typographie chamboulée.»

 

Le Rappel, sérigraphie originale de Jacques de LOUSTAL

 

Proche des romans graphiques, l'univers visuel de cet ouvrage s'adresse autant aux amateurs de beaux livres qu'aux fans de bande dessinée. La mise en page évoque celle d'un carnet de croquis, où les pages se succèdent verticalement comme des étages. Depuis la page de titre jusqu'au colophon, les lettres suivent une désescalade : celle-ci image la chute du personnage jusqu'à cette méduse rouge, qui symbolise l'écrasement du héros sur le bitume. Au milieu des polices de caractères noires, blanches et rouges, les œuvres de Loustal ressortent comme des tableaux éclatants. Le velouté de la sérigraphie ajoute à ces pages la sensualité propre aux livres édités sur beau papier. « Nous avons choisi d'imprimer les illustrations, mais également le texte, par procédé sérigraphique. C'est une technique difficile à maîtriser. On navigue entre l'artisanat et l'art. », précise Catherine de Vasselot. « Eric Seydoux a réalisé là un travail remarquable. », commente Loustal en connaisseur exigeant.

 

 

 

ARTICLE RÉDIGÉ EN MARS 2010

Les livres Le Rappel